Sharoma Frontierverse Info Planètes
anglais?

Planètes

Ceci est un rapide coup d'oeil sur les différents types de planètes que vous êtes susceptible de rencontrer dans la galaxie Elite, de la même manière que pour la page des étoiles. Chaque planète est listée avec une courte description et quelques points à noter.

Type de planète

Monde avec vie indigène et atmosphère chargée d'oxygène :

Mondes supportant la vie naturelle, ils se trouvent habituellement autour des étoiles de type G, bien qu'il y est des exceptions (Géantes rouges, Type K, Type F, Type A). Il y en a environ un ou deux au plus, mais Taygete (32,32) en a quatre, avec au moins un monde à terraformer. Peut avoir deux fois la masse de la Terre, plus souvent une masse de 0.3. Les températures varient entre 347K et 251K.

Monde terraformé avec vie introduite :

Ce son les mondes qui peuvent accepter la vie, s'il y a en fait assez de dioxyde de carbone, d'oxygène et d'eau. La température est générallement suffisante pour que la nature continue le processus toute seule. Ils peuvent avoir 2.0 de masse terrestre, comme un dixième dans certains cas. Des exemples peuvent être trouvés à travers la galaxie, en particulier Epsilon Indi, Alioth et Achenar. Les planètes aptes à être terraformés ont une atmosphère chargée de dioxyde de carbone et d'eau.

Petit monde à terraformation soutenue :

Le meilleur exemple est mars. Petits mondes avec peu d'atmosphère comprenant du dioxyde de carbone ou des plantes photosynthétiques sont introduites pour initier le changement d'atmosphère. En raison de la mince couche atmosphérique et pour supporter la vie humaine, la densité de l'atmosphére doit être augmentée par la terraformation. Comment cela est fait (ou peut être fait en théorie), je n'en suis pas sûr. Si vous avez vu le film Alien, où des purificateurs d'atmosphère sont créés, cela peut être une piste. Le processus de maintenance n'est pas clair.

Monde rocheux avec atmosphère corrosive :

Mondes extrêmement désagréables, souvent caractérisés par une température de surface élevée, et une atmosphère composée de soufre et de dioxyde de carbone avec une densité propre a faire devenir fou quoi que ce soit. Vénus en est le meilleur exemple, quasimment impossible à terraformer : la haute température serait intenable et la suppression du soufre bien trop complexe. Ce type de planète possède générallement la même masse que Vénus.

Monde de méthane à atmosphère corrosive :

Titan en est un on exemple. Pourquoi Titan voit son atmosphère saturée en méthane est une très bonne question. Dans l'ensemble, ces mondes ressemblent à Vénus, à l'exception d'une température plus basse, ce qui explique que le méthane soit sous forme liquide. Ce n'est pas une très bonne idée d'atterrir là-dessus, bien que je n'ai pas encore essayer. Le méthane est le résultat d'un bon nombre de réactions. hydrogénation de l'oxyde de carbone, action de l'eau sur l'aluminium ou l'éthanoate de sodium avec l'alkane. De tels mondes PEUVENT supporter la vie car toutes les molécules essentielles sont présentes, sous différentes formes. Ces mondes sont aussi utilisés par les industries.

Monde d'ammoniac à atmosphère corrosive :

Taygete (32,32) en possède trois en orbite. L'ammoniac, ou hydroxyde de nitrogen, est un gaz corrosif, aussi utilisé comme réfrigérant, et peut servir comme fertilisant, acide nitrique ou explosif. L'acide nitrique lui même est utilisé en chimie industrielle. Ces planètes, bien que ne pouvant acceuillir la vie, peuvent servir de support pour les indusries naissantes.

Monde d'eau avec une atmosphère corrosive :

Un terrain idéal pour la terraformation, mais cela sera difficile. Cela dépend surtout de ce qui rend l'atmosphère corrosive, bien que l'eau nécessaire à la vie soit l'élément le plus corrosif en chimie. L'eau servira de dissolvant avec tout ce qu'elle rencontrera et oxydera les métaux. Si la terraformation échoue, le monde peut servir comme base de recherche dans les technologies de pointes. La température de ces mondes peut considérablement varier, allant de 373K jusqu'à 251K où l'eau peut être liquide dans un état super-stable ou sous la forme d'un cristal de glace.

Planète rocheuse avec une mince atmosphère :

Ces planètes sont bonnes pour la terraformation : Mars dans son état actuel se trouve dans cette catégorie et, dans l'univers de Frontier, est le quartier général de la plupart des cormporations les plus importantes de la Fédération. Biensûr, cela présume que l'atmosphère est à la base chargée de dioxyde de carbone, et on peut en ajouter pour augmenter la densité de l'air. Le reste se fait par simple photosynthèse.

Monde hautement volcanique :

Généralement, la surface de ces mondes est constemment en trainde changer et est très instable. Pour plusieurs raisons, il y en a seulement 2 ou 3 exemples dans FE2 ou FFE. L'instabilité de ces mondes est (je pense) dûe à la proximité d'objets massifs - voyez Io et Lucifer qui sont dans la périphérie proche de Jupiter et Sirius B, respectivement. Les forces générées sont assez colossales pour chauffer la planète à blanc et il en résulte de spectaculaires volcans qui modifient sans cesse la surface de la planète.

Petite sphère rocheuse stérile :

DOIT être utilisée pour les mineurs. Vérifier les planètes intérieures avec une MB4 pour voir ce qu'elles contiennent. Cela peut être quelque chose d'utiles comme du métal (alliage de métal, voire des métaux précieux !) ou simplement de l'eau glacées. Ils sont similaires aux très petits planétoïdes comme Ceres.

Planétoïdes stériles rocheux :

Objets comme Mercure, la Lune, etc. Peuvent être utiliser pour la prospection minière comme les sphères ci-dessus. Cependant, l'exploitation de ces planètes est en fait illégale.

Asteroïdes :

Phobos et Deimos par exemple. On tire dessus avec un laser minier 30MW pour faire sortir le minerais et on utilise l'écope à carburant combinée au convertisseur d'écope (FE2) et/ou le rayon tracteur (FFE). Peut aussi être utilisé pour augmenter le rang Elite pour ceux que cela embête :-)

Petit géant gazeux :

Grosses (relativement, comparé à la Terre) planètes dont l'atmosphére est majoritairement constituée de gaz légers comme l'hydrogène, l'hélium et le méthane. Elles peuvent être utiles, si vous avez une écope à carburant et une conduite à hydrogène, lors de l'exploration de nouvelles et lointaines contrées. S'il n'y a pas de géantes gazeuse, il vous reste les étoiles ; non recommandé si vous êtes novice. Uranus et Neptune font parties de ces planètes, avec leurs couleurs caractéristiques dûe au méthane de l'atmosphère.

Moyen géant gazeux :

Dans FE2 et FFE, ils sont souvent accompagnés d'un important système d'anneaux, bien plus que Saturne ; cependant, tous les géants gazeux possèdent des anneux qui peuvent venir de la collision avec un astéroïde dans le champs gravitationnel. L'atmosphère est la même que pour les petits géants avec des traces d'ammoniac, d'éthane et de posphore. Peuvent aussi servir de station service à hydrogène. Saturne est, peut être, unique de part sa densité plus petite que celle de l'eau.

Grand géant gazeux :

Par exemple, Jupiter. Encore une fois, on peut écoper du carburant de leur atmosphère. En plus des gaz d'un géant moyen, on y trouve du monoxyde de carbone, de l'acétylène et éventuellement de la vapeur d'eau. Comme ils ont une vitesse de rotation élevée et un fort effet de Coriolis, la température y est relativement haute.

Très grand géant gazeux :

Un cran au dessus des grands géants gazeux, vous pouvez imaginer leur taille. Comme les frictions internes de la planètes dûes à la gravitation sont énormes, ces planètes sont générallement plus chaudes que prévues. Une fois de plus, c'est la mine pour refaire le plein d'hydrogène.

Objet substellaire à une naine marron :

Objets pour le moins étranges, ressemblant presque à des protostars si ce n'est le manque de masse nécessaire pour initier la fusion des éléments tels l'hydrogène et l'hélium. La plupart n'ont été observés qu'indirectement, mais un ou deux on put être detecté immédiatement. Générallement constitués d'hydrogène, d'hélium et de vaste quantité de méthane, ils ont 20 à 50 fois la masse de Jupiter,sachant qu'il faudrait 80 fois la masse de cette dernière pour enclencher le processus de fusion.

Remerciements

Merci à Stuart Wilson pour les informations de cette page.